selection_off_fr

 

 

 

 

 

 

 

kaboom still1 copier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

K A B O O M

 

                                                                                                                                              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Why Not U.S. Productions / Desperate Pictures présentent

en association avec Wild Bunch et Super Crispy

 

 

K A B O O M

Un film de Gregg Araki

 

Avec

Thomas Dekker

Haley Bennett

Chris Zylka

Roxane Mesquida

et Juno Temple

 

 

Projection officielle

Samedi 15 mai à 0h45 - Auditorium Lumière

Projection de presse

Samedi 15 Mai à 16h – Salle Buñuel

 

 

Le réalisateur Gregg Araki et les acteurs Thomas Dekker,
Haley Bennett
, Chris Zylka et Roxane Mesquida

sont à Cannes du 15 au 17 mai.

 

 

 

SORTIE : SEPTEMBRE 2010

 

Durée : 1h26 – Format : SCOPE

 

 

DISTRIBUTION

 

RELATIONS PRESSE

Wild Bunch Distribution

99, rue de la Verrerie 75004 Paris

Tél. : 01 53 10 42 50
distribution@wildbunch.eu

www.wildbunch-distribution.com

 

Coordonnées à Cannes

3 rue du Maréchal Foch

Tél : 04 93 68 19 03

Bossa Nova / Michel Burstein

32, bd Saint-Germain 75005 Paris

Tél. : 01 43 26 26 26

bossanovapr@free.fr

www.bossa-nova.info

 

Coordonnées à Cannes

Hotel Majestic - DDA Office suite Royan 1

Tel : 06 07 55 58 88

 

www.kaboom-lefilm.com


Synopsis

 

Smith mène une vie tranquille sur le campus - il traîne avec sa meilleure amie, l’insolente Stella, couche avec la belle London, tout en désirant Thor, son sublime colocataire, un surfeur un peu simplet - jusqu’à une nuit terrifiante où tout va basculer.

Sous l’effet de space cookies ingérés à une fête, Smith est persuadé d’avoir assisté à l’horrible meurtre de la Fille Rousse énigmatique qui hante ses rêves.

En cherchant la vérité, il s’enfonce dans un mystère de plus en plus profond qui changera non seulement sa vie à jamais, mais aussi le sort de l’humanité.

 


Note d’intention du réalisateur

 

 

Lors d’un festival il y a quelques années, John Waters m’a remis un prix pour Mysterious Skin. En coulisses, il m’a regardé dans les yeux et m’a dit « Tu sais, Mysterious Skin est très bien, mais j’aimerais vraiment voir un film de Gregg Araki à l’ancienne ». Devant lui, j’ai ri mais au fond j’étais flatté qu’une icône comme lui s’intéresse à mes films. En fait, à cette époque, j’étais justement en train de travailler sur un scénario qui serait plus dans la lignée de The Doom Generation et de Nowhere - deux de mes films les plus souvent cités, comme étant leurs préférés, par les fans que je croise.

 

Je n’essaie pas du tout de me détacher des deux derniers films que j’ai faits : Mysterious Skin et Smiley Face. Même si je n’en ai pas écrit l’histoire, ces deux films me tiennent très à cœur et j’en suis fier. Mes films sont comme mes enfants, et ces deux-là ne sont pas moins les miens que les autres. Néanmoins, il y a bien sûr un fond intrinsèquement plus personnel dans les films qui sont des purs produits de mon imagination, et tout particulièrement les films de la trilogie « Teen Apocalypse» faits dans les années 90. Totally F**ed up, The Doom Generation et Nowhere sont des films à petit budget, très « libres » et donc très proches de moi.

 

Je n’avais aucune envie de me répéter ou de régresser artistiquement, toutefois j’étais très enthousiaste à l’idée de faire un film aussi débridé et fou que mes premiers. Je les ai réalisés à une période de ma vie ou j’étais plus naïf et idéaliste, vis-à-vis du cinéma mais aussi de la vie en général.

Le point de départ de Kaboom était empreint d’une sorte de nostalgie. Celle de l’inconscience de la jeunesse et de l’inconnu – à la fac, tu ne sais pas qui tu es, ce que tu vas faire, qui tu vas devenir – le futur n’est pas écrit, et la vie est un point d’interrogation marqué par le doute et le manque de confiance. La vie est si écrasante que chaque décision, chaque relation semble impossible et condamnée à la catastrophe. C’est l’époque de la folie, de l’évolution, du chaos, des grandes aventures et d’émotions encore plus grandes… et tu te sens complètement dépassé. Plus tard tu réalises que c’était en fait les meilleures années de ta vie.

 

En plus de cette idée, qui me travaillait, j’avais toujours voulu faire un film énigmatique et mystérieux inspiré par Twin Peaks de David Lynch. J’étais un jeune étudiant quand cette série a secoué la télé américaine et elle m’a réellement bouleversé, influençant non seulement mon travail, mais aussi toute ma vie. J’ai toujours était très inspiré par la scène post-punk et la musique alternative, il y a quelque chose de très « punk » dans Twin Peaks et dans la remise en cause de l’idéal « mainstream ». Cette œuvre était profondément originale, radicale, elle ne se souciait pas des conventions ni même de la compréhension. Elle avait une pureté audacieuse, intrigante, nouvelle et inspiratrice. Tout en sachant qu’il est impossible de créer quelque chose qui puisse s’approcher d’une œuvre aussi importante, Kaboom aspire à sa liberté et à sa pureté - imperturbable face aux contraintes du marché et du « mainstream ».

 

Kaboom veut juste exister et vibrer à son propre rythme.

 

 

 

Gregg Araki – biographie

 

 

Gregg Araki grandit dans le sud de la Californie et est très tôt attiré par les arts visuels, la BD et la pop music. Il obtient un diplôme de cinéma à l'Université de Santa Barbara puis un master en cinéma à l'USC. Il produit et réalise son premier film Three Bewildered People In The Night en 1987 : une romance entre une artiste vidéo, son amant et son ami homosexuel. Ce film remporte trois prix à Locarno. En 1989, Il tourne The Long Weekend (O'Despair) en 16mm, en noir et blanc et pour un budget de 5 000 $, tout comme son 1er film.

 

Le cinéaste, remarqué pour son anticonformisme, émerge véritablement en 1992 avec The Living End, un film sur deux amants gays et porteurs du virus HIV, qui rompt avec ses précédentes oeuvres par sa dimension beaucoup plus tragique. En 1994, il commence sa trilogie « Teen Apocalypse » avec Totally F***ed Up, puis persévère dans la subversion en signant The Doom Generation (1995), un road movie trash à l'humour désespéré. Il termine ce cycle en 1997 avec Nowhere, décrit par le metteur en scène comme « un épisode de Beverly Hills 90210 sous acide ».

 

En 1999, Gregg Araki dirige Kathleen Robertson, déjà présente au générique de Nowhere, dans la comédie Splendor. Après un passage par le petit écran, Gregg Araki est acclamé par la critique en abordant le sujet tabou de la pédophilie avec Mysterious Skin (2005), une adaptation du roman éponyme de Scott Heim. Son dernier film Smiley Face a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2007.

 

Kaboom marque sa 2ème participation au Festival de Cannes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gregg Araki – filmographie

 

Smiley Face (2007)

Festival de Cannes – La Quinzaine des Réalisateurs

Festival du Film de Sundance

Festival du Cinéma Américain de Deauville

Festival International du Film de Toronto

 

Mysterious Skin (2005)

Independent Spirit Award – Nommé dans la catégorie : Meilleur réalisateur

Festival de Rotterdam - Prix du jeune cinéma

Festival International du Film de Seattle - Meilleur réalisateur et meilleur acteur

Festival International du Film de Venise 

Festival International du Film de Toronto

Festival du Film de Sundance

 

Splendor (1999)

Festival du Film de Sundance

Festival South by Southwest de Austin

Festival International du Film de Toronto

 

Nowhere (1997)

Festival du Film de Sundance

Festival South by Southwest de Austin

Festival du Cinéma Américain de Deauville

 

The Doom Generation (1995)

Festival du Film de Sundance

Festival South by Southwest de Austin

Festival International du Film de Venise

Festival International du Film de Toronto

 

Totally F***ed Up (1994)

Festival du Film de Sundance

Festival International du Film de Toronto

Festival du Film de New York

 

The Living End (1992)

Festival du Film de Sundance

Festival International du Film de Berlin

Festival New Directors/New Films de New York

 

The Long Weekend (O' Despair) (1989)

Prix de la critique de Los Angeles - Meilleur film indépendant

Festival de l’American Film Institute de Los Angeles

 

Three Bewildered People In The Night (1987)

Festival du Film de Locarno : Léopard de Bronze, Prix de la critique, Prix du Jury jeune cinéma

 

This is how the world ends… (2000)

Pilote d’une série créée pour MTV.

 

 


Les acteurs

 

Thomas Dekker

Thomas Dekker commence sa carrière de comédien à l’âge de 5 ans. Il interprète le rôle principal du Village des Damnés de John Carpenter en 1995. Révélé au grand public par les séries télévisées Terminator : les chroniques de Sarah Connor et Heroes, il vient de terminer le tournage du film Waska de Gaby Dellal, et est actuellement à l’affiche du remake du film de Wes Craven par Samuel Bayer Freddy - Les Griffes de la nuit. On a pu le voir récemment aux côtés de Cameron Diaz et Alec Baldwin, dans Ma vie pour la tienne de Nick Cassavetes. Thomas Dekker est également réalisateur. En ce moment il écrit, réalise et partage l’affiche de son 3ème film Whore.

 

Haley Bennett

Haley fait ses débuts sur grand écran aux cotés de Hugh Grant et Drew Barrymore dans Le Come-back puis elle joue dans Marley et moi avec Jennifer Aniston et Owen Wilson. Cette jeune actrice de 22 ans a dernièrement travaillé avec Phedon Papamichael, sur Arcadi Lost, et avec Shekhar Kapur dans son court métrage Passage, présenté au Festival de Venise. Haley sera prochainement à l’affiche de The Hole de Joe Dante.

 

Roxane Mesquida

Roxane Mesquida est née à Marseille mais elle vit actuellement à Los Angeles.
Elle commence sa carrière d’actrice en 1998 dans Marie Baie des Anges de Manuel Pradal, puis joue dans L’école de la Chair de Benoit Jacquot, en compétition à Cannes en 1998. Mais c’est Catherine Breillat qui lui offre son premier rôle important dans À ma sœur !. Elles poursuivent leur collaboration avec Sex is comedy, film d’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs en 2002. En 2006, Roxane tient le premier rôle féminin dans Sheitan de Kim Chapiron. Elle retrouve Catherine Breillat pour La Vieille Maitresse, en compétition à Cannes en 2007.

Elle sera prochainement à l’affiche de Rubber de Quentin Dupieux, présenté à la  Semaine de la Critique en 2010, et The hole in the wall de Frédéric Da.

 

Juno Temple

Juno Temple est la fille du réalisateur anglais Julien Temple et de la productrice Amanda Temple. Elle vit désormais à Los Angeles. En quelques années, elle a su s’imposer dans le paysage cinématographique en tournant dans des films aussi différents que Mr Nobody de Jaco Van Dormael, L'An 1 : des débuts difficiles d’Harold Ramis, aux côtés de Jack Black et Michael Cera, 2 Sœurs pour un roi de Justin Chadwick, ou encore Reviens-moi de Joe Wright.

 

 

 


Liste technique

 

 

Écrit et réalisé par                                          Gregg Araki

 

Produit par                                                        Andrea Sperling

Gregg Araki

Why Not U.S. Productions

 

Producteurs exécutifs                                  Sébastien K. Lemercier

Pascal Caucheteux

Jonathan Schwartz

 

Co-producteurs                                                              Pavlina Hatoupis

 

Producteur associé                                        Beau J. Genot

 

Chef opérateur                                                              Sandra Valde-Hansen

 

Décors                                                                Todd Fjelsted

 

Costumes                                                          Trayce Gigi Field

 

Musique composée par                              Ulrich Schnauss

Mark Peters

Vivek Maddala

 

                                                                              Robin Guthrie

 

Supervision de la musique                         Tiffany Anders

 

Casting                                                                               Johanna Ray, C.S.A.

                                                                              Jenny Jue, C.S.A.


Liste artistique

 

 

Smith                                                                                  Thomas Dekker

Stella                                                                                   Haley Bennett

Thor                                                                                    Chris Zylka

Lorelei                                                                                Roxane Mesquida

London                                                                                              Juno Temple

Rex                                                                                      Andy Fischer-Price

La Fille Rousse                                                                 Nicole LaLiberte

Hunter                                                                               Jason Olive

Le Messie                                                                          James Duval

Oliver                                                                                  Brennan Mejia

Nicole                                                                                 Kelly Lynch