DISTRIBUTION

 

Pan-Européenne Edition

26, rue des Carmes

75005 Paris

Tél 01 53 10 42 50

Fax 01 53 10 42 69

info@pan-europeenne.com

www.pan-europeenne.com

www.wildbunch.biz

 

RELATIONS PRESSE

 

Bossa Nova / Michel Burstein

32, Boulevard Saint-Germain

75005 Paris

Tél 01 43 26 26 26

Fax 01 43 26 26 36

bossanova@compuserve.com

www.bossa-nova.info

 

 

Les textes et les photographies de ce dossier de presse sont téléchargeables sur le site  www.pan-europeenne.com

 

 

 

 

 

 


Sélection Officielle 2004

 

TORONTO              SAN SEBASTIAN                   DINARD

Prix de la Meilleure Photographie

 

 

Revolution Films

présente

 

9 Songs

 

 

un film de Michael Winterbottom

 

avec Margo Stilley et Kieran O’Brien

 

 

 

 

 

69 MN DE SEXE & DE ROCK N’ ROLL / INTERDIT – 18 ANS

 

 

 

 

SORTIE LE 2 MARS 2005

 

 

Royaume-Uni -  69 min – Son : Dolby SR – Format : 1.85 – Visa : XXXXXXX

 

 

 

9 Songs

 

 

 

 

 

Avec les performances live exclusives de :

 

BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB

 

THE VON BONDIES

 

ELBOW

 

PRIMAL SCREAM

 

THE DANDY WARHOLS

 

SUPER FURRY ANIMALS

 

FRANZ FERDINAND

 

MICHAEL NYMAN

 

 


 

SYNOPSIS

 

 

9 Songs se déroule à Londres durant l’automne 2003.

 

Lisa, une étudiante américaine, rencontre l’anglais Matt lors d’un concert de Black Rebel Motorcycle Club à la Brixton Academy. C’est le coup de foudre immédiat, le point de départ d’une histoire d’amour sensuelle et charnelle. Une histoire passionnée qui durera un an et se conclura pourtant par une rupture sans appel.

 

Dans ce film à la fois impudique et romantique, Michael Winterbottom brosse le tableau d’une relation amoureuse d’un érotisme torride, depuis ses prémices jusqu’à son inéluctable conclusion. Les scènes de sexe filmées sans faux-semblants alternent avec les images inédites des concerts des Von Bondies, de Franz Ferdinand, de Black Rebel Motorcycle Club, des Dandy Warhols, d’Elbow, de Primal Scream et des Super Furry Animals ainsi que des musiques instrumentales néo-classiques signées Michael Nyman.

 


NOTES DE PRODUCTION

 

 

LA GENÈSE DE 9 SONGS

À l’origine de 9 Songs, la littérature. Michael Winterbottom a été influencé par le roman à scandale Plateforme, de l’auteur français controversé Michel Houellebecq. « C’est un livre formidable, regorgeant de sexualité. Je me demandais pourquoi ne pas montrer à l'écran ce que d'autres décrivaient dans leurs livres », explique Winterbottom.

 

Le film est construit sous forme de flash back. Matt, fasciné par l’Antarctique, explore le paradis blanc, se remémorant son histoire avec Lisa. Survolant les icebergs, il compare sa situation à celle de deux personnes recluses sur un lit, claustrophobes et agoraphobes. Des images de glace et de solitude polaire alternent avec des scènes de concerts électriques et des scènes de sexe explicites.

 

Plongeant sa caméra dans l’intimité du couple, Winterbottom prend le parti pris de décrire leur vie amoureuse comme aucun auteur n’avait encore osé l’aborder.

 

 

LE CASTING DU COUPLE

Une évidence s’impose à Winterbottom dès le début de la production : les deux acteurs choisis pour interpréter les rôles de Lisa et Matt devront accepter de se dénuder et d’avoir des relations sexuelles non simulées devant la caméra.

Le casting débute par des auditions libres qui s’avèrent vite infructueuses, la plupart des personnes se présentant étant des hommes.

 

Finalement, Michael Winterbottom choisit un acteur avec lequel il a déjà travaillé : Kieran O’Brien, que l’on a vu dans deux de ses précédentes productions, 24 Hour Party People et un épisode de la série Cracker.

Margo Stilley, elle, fut recrutée via l’agence de casting IQ. Elle n’avait à son actif que quelques apparitions à l’écran comme figurante et avait surtout travaillé comme mannequin.

 

Dès le début, les acteurs devaient se sentir à l’aise. Quelques répétitions avant le tournage permirent aux acteurs de mieux se connaître, de s’assurer que l’alchimie fonctionnait et qu'ils étaient prêts à continuer en allant plus loin encore.

 

LES GROUPES

Winterbottom avait montré avec réalisme la scène new wave de Manchester dans son étonnant 24 Hour Party People qui raconte l’histoire du label Factory Records. Après avoir filmé des groupes tels que Joy Division et les Happy Mondays, il entreprit de se replonger dans la scène londonienne entre novembre 2003 et février 2004.

 

Dans un pur style Rock n’ Roll, Michael Winterbotton a filmé des extraits de concerts de groupes atypiques et décadents. Dès la fin du mois d’octobre 2003, les Von Bondies, Franz Ferdinand, Black Rebel Motorcycle Club, les Dandy Warhols, Elbow, Primal Scream, les Super Furry Animals et Michael Nyman (qui fêtait son soixantième anniversaire) avaient donné leur accord.

La plupart des concerts se déroulèrent dans la fameuse Brixton Academy, à l’exception des Dandy Warhols qui se produisirent au Forum, Primal Scream à l’Hammersmith Apollo et Michael Nyman à l’Hackney Empire.

 

Le tournage fut effectué par une équipe technique légère composée de trois caméras à l’épaule. La musique fut enregistrée live, à partir de la console de mixage.

 

 

 

TOURNAGE À LA DOGMA

Si 9 Songs a une identité visuelle aussi particulière, c’est parce qu’il a été tourné en caméra DV, sans lumières additionnelles. Un procédé léger qui a permis de rendre les prises de vue efficaces pendant les concerts et de s’immiscer de façon discrète dans l’intimité des personnages.

 

Le reste du tournage se déroula entre Londres et Norfolk, l’équipe technique étant restreinte au maximum : Winterbottom à la réalisation, accompagné d’ un caméraman, un ingénieur du son et un assistant de production.

 

9 Songs a remporté le prix de la Meilleure Photographie au Festival de San Sebastian 2004.

 


 

A PROPOS DE 9 SONGS

 

 

« Quand j’étais à l’université, le ciné-club passait toujours L’Empire des Sens de Nagisa Oshima à la rentrée, pour que les élèves viennent s’inscrire. C’était truffé de scènes explicites et pourtant aujourd’hui on peut se le procurer dans les grandes surfaces. Cela a été mon point de repère.

 

La plupart des films qui montrent du sexe sont très timides sur le sujet. Pour

9 Songs, je voulais décrire une relation amoureuse du point de vue charnel.

 

L’inspiration pour la partie rock du film m’est venue en filmant les scènes du groupe Joy Division pour 24 Hour Party People en 2002. L’auteur Paul Morley m’avait confié qu’il trouvait incroyable que nous ayons réussi à recréer l’ambiance électrique de l’époque et à la rendre palpable. Alors je me suis dit « pourquoi ne pas faire un vrai film de concert ? ».

 

Quand j’ai réalisé In This World, j’ai choisi comme interprètes deux vrais réfugiés et j’ai dirigé leur road movie. J’aime que mes films soient aussi réels que possible. Mais quand on raconte une histoire d’amour, dès qu’il s’agit de sexe le sujet est évité. Je me suis dit qu’il fallait trouver un moyen pour qu’ à l’écran cela sonne vrai. C’est délicat de demander cela à un acteur, car ce n’est pas mon rôle de lui dire comment gérer sa vie privée. Pour ce qui est des groupes, je leur ai juste dit que le film racontait une sorte d’histoire d’amour.

 

Je ne suis pas un grand connaisseur de cinéma pornographique, j’en ai vu mais ça ne me branche pas plus que ça. J’ai rencontré Houellebecq pour lui parler de mon envie d’adapter son roman Plateforme à l’écran mais j’ai appris qu’il avait déjà l’intention de le faire lui-même. Donc j’ai développé ma propre histoire.

 

Pour Kieran, le risque était grand en tant qu’acteur et en tant qu’être humain de faire ce film. On a été dans un petit hôtel de la région pour faire quelques essais et voir comment ça se passait. On a fini par utiliser certaines de ces scènes dans le montage final.

On a fait les choses progressivement. Il est courant de demander à des acteurs d’aller plus loin dans le tournage de scènes intimes. En arriver à l’acte sexuel peut se faire de façon naturelle. En tout cas je n’ai jamais eu l’impression de les forcer.

 

Et ça s’est bien passé. Malgré l’aspect torride des scènes physiques, c’était un plateau de tournage comme un autre. On tournait les scènes, on revenait dessus… J’espère que Kieran et Margo n’auront pas à en souffrir car ce serait ridicule de les juger d’un point de vue moralisateur.

 

On espère que le film ne sera pas catalogué comme film pornographique. L’argument des commissions est de considérer pornographique un film basé sur le sexe sans histoire ni personnages. Or dans ce film, on a les deux. J’espère que les grandes surfaces mettront le DVD dans la section musique avec les avertissements d’usage et que les fans des groupes l’achèteront.

 

Moi, je fais les films que j’ai envie de faire. Avec 9 Songs je cherche à provoquer des réactions, je veux dire au public « qu’ y a-t-il de mal à filmer l’acte sexuel ? ». Clairement, je ne souhaite pas affecter ma future carrière, mais je ne pense pas que ce sera le cas. Je n’ai menti à personne. J’ai décrit ce film comme un film de concert. Je ne peux pas dire qu’il s’agisse vraiment d’une histoire d’amour car je ne suis pas sûr que le personnage joué par Margo soit vraiment amoureux. »

 

                                                                           Michael Winterbottom 

 


 

MICHAEL WINTERBOTTOM

(Réalisateur)

 

Michael Winterbottom est né en 1961 à Blackburn. En mars 1994, il s'associe à Andrew Eaton pour fonder Revolution Films, une société de production qui leur permet de développer leurs propres projets.

 

En 1995 naît Butterfly Kiss, au budget modeste de 400 000 livres. C'est un road movie disjoncté aux accents de polar avec Amanda Plummer et Saskia Reeves dans les rôles principaux.

 

Winterbottom réalise ensuite Go Now produit par Revolution Films pour la BBC, d’après un scénario de Jim McGovern et Paul Henry Powell. Comme nombre de projets de Winterbottom, le film se réalise très rapidement. En janvier 1996 la BBC donne son accord, et quatre mois plus tard, le film est terminé. Le héros interprété par Robert Carlyle est atteint d’une sclérose en plaques. Ce rôle lui valut le prix du meilleur acteur aux Royal Television Society Awards, où le film a également gagné le prix du meilleur scénario.

 

La même année, Winterbottom réalise pour Revolution Films une adaptation de Jude l’Obscur, d’après Thomas Hardy, un auteur qui l’avait déjà inspiré pour un court-métrage. Oeuvre flamboyante et lyrique, Jude est interprété par Christopher Eccleston et Kate Winslet. Le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs et gagne de nombreuses récompenses à Dinard, Madrid et Edinburgh.

 

En 1996, Winterbottom réalise Welcome to Sarajevo avec Woody Harrelson et Marisa Tomei. Le film ne porte pas seulement sur la guerre en ex-Yougoslavie, il dénonce les dérives déontologiques du journalisme dans un conflit étranger.

 

Au sein de Revolution Films, Winterbottom est également producteur exécutif de Resurrection Man, réalisé par Marc Evans. L’année suivante, il réalise I Want You avec Marisa Tomei, Rachel Weisz et Alessandro Nivola, déjà très provocateur.

 

Habitué à enchaîner les tournages, le réalisateur ne cesse d’expérimenter. Après avoir présenté Wonderland au Festival de Cannes 1999, il signe With or Without You, interprété par Yvan Attal.

 

En février 2000, il réalise Kingdom Come. Écrit par Frank Cottrell Boyce, le scénario est une adaptation du fameux roman de John Irving LOeuvre de Dieu, la Part du Diable. Nastassja Kinski et Wes Bentley incarnent les rôles principaux.

 

Son œuvre éclectique balaye tous les genres. En 2001 il signe un western trash, Rédemption (The Claim), porté par la présence de Milla Jovovich et Peter Mullan. C’est un exercice de style très remarqué, dans lequel le cinéaste dévoile les secrets de la conquête de l’Ouest Américain. La même année, il aborde le film rock avec 24 Hour Party People, présenté au Festival de Cannes 2002.

 

En 2003, In This World, Ours d’Or au Festival de Berlin mélange fiction et documentaire et raconte la saga d’un jeune émigré afghan qui tente de survivre au Pakistan. Toujours aussi prolifique, Winterbottom signe la même année Code 46, un drame sentimental futuriste avec Tim Robbins et Samantha Morton.

 

Le réalisateur britannique ne cesse d’expérimenter et multiplie les tournages d’une déconcertante légèreté grâce aux caméras DV.

 

En 2004, Winterbottom réalise 9 Songs, présenté aux Festivals de Toronto, San Sebastian et Dinard, dans lequel il nous expose une approche provocatrice de l’amour et de la sexualité à travers la passion éphémère d’un jeune couple.

 

La décision de la censure française d’interdire 9 Songs aux moins de 18 ans montre que dans l’œil du censeur, l’amour physique et sa représentation réaliste posent toujours problème.

 

 

 


 

FILMOGRAPHIE SELECTIVE

 

cinéma :

 

2004        9 Songs

2003        Code 46

In This World

2002        24 Hour Party People

2000        The Claim

1999        Wonderland

1998        I Want You

With or Without you

1997        Welcome To Sarajevo

1996        Jude

1995        Go Now

                Butterfly Kiss

 

 

 

 

Télé et documentaires :

 

1994        Family

1993        Cracker ( un épisode )

1992        Love Lies Bleeding

1991        Under The Sun

1989        The Strangers

1988        Ingmar Bergman : The Magic Lantern

Ingmar Bergman : The Director

 


 

DEVANT LA CAMERA

 

 

KIERAN O’BRIEN

(Matt)

 

9 Songs marque la troisième collaboration entre Michael Winterbotton et Kieran O’Brien après la série télé Cracker (1993), et 24 Hour Party People, présenté au Festival de Cannes en 2000. On l’a également vu dans My Kingdom sous la direction de Don Boyd et Virtual Sexuality de Nick Hurran, une comédie dans l'air du temps surfant sur la mode cyber. S'épanouissant sur les planches, il a notamment joué dans La Mort de Danton pour le Gate Theater, Guiding Star, une pièce de Jonathan Harvey au Royal National et The Man Who Had All The Luck, mis en scène par Michael Grandage.

 

O’Brien est également très présent à la télévision. On l’a vu dans Burn It pour BBC 3, Band Of Brothers, la série épique sur le débarquement américain en Normandie, Hearts And Bones et Born To Run pour la BBC. Il a également participé à l’adaptation télévisuelle de Jason et les Argonautes de Nick Willing. Kieran a tenu le rôle principal des séries Children’s Ward et A & E pendant trois années pour ITV, et de Stig Of The Dump pour le département jeunesse de la BBC.

 

MARGO STILLEY

(Lisa)

 

Margo Stilley a 21 ans et fut choisie pour jouer Lisa par l’intermédiaire de son agence de casting. Mannequin et actrice débutante, elle est née à Bear Creek en Caroline du Nord, aux USA. 9 Songs marque ses vrais débuts à l'écran après quelques petits rôles de figuration.


 

DERRIERE LA CAMERA

 

 

ANDREW EATON

(Producteur)

 

Après des études juridiques à Cambridge, Andrew Eaton a travaillé sur la promotion de spectacles avant de rejoindre la BBC. Il y a produit et réalisé des documentaires ainsi que des programmes culturels sur des sujets aussi divers que le réalisateur américain John Ford et le groupe suédois Abba.

 

En 1993, Eaton produit Family, une fiction en quatre épisodes écrite par Roddy Doyle. Sa collaboration avec Michael Winterbotton sur un épisode de cette série marque les débuts du tandem de la société Revolution Films, qui a produit depuis dix longs-métrages : Butterfly Kiss (1994), souvent décrit par les critiques comme un Thelma & Louise sous acide, Go Now (1995), I Want You (1998), With or Without You (1999), Wonderland (1999), The Claim (2000), 24 Hour Party People (2001), In This World (2002), Code 46 (2003) et 9 Songs (2004).

Eaton a également été producteur exécutif avec Michael Winterbotton du film Heartlands de Damien O’Donnell, le réalisateur de Fish & Chips et de Bright Young Things, le premier film de Stephen Fry. Les deux partenaires produisent actuellement avec la BBC Top Spot, la première réalisation de l’artiste britannique Tracey Emin.

 

Parallèlement à son travail avec Michael Winterbottom, Eaton a produit The James Gang, réalisé par Mike Barber, et Resurrection Man de Marc Evans.

 

 

MELISSA PARMENTER

(Productrice associée)

 

Melissa Parmenter a rejoint en 2001 Revolution Films en tant qu'assistante d’Andrew Eaton et Michael Winterbottom. Elle a servie de lien entre les productions françaises et italiennes sur In This World et a produit en 2003 Top Spot de Tracey Emin.

 

Productrice associée de 9 Songs, Melissa a composé et interprété deux morceaux au piano, « Sola » et « Platform », qui figurent dans le film.

 

 

 

 

MARCEL ZYSKIND

(Directeur de la Photographie)

 

Marcel Zyskind a étudié le cinéma dans la célèbre école de Lodz en Pologne. In This World a marqué ses débuts comme directeur de la photographie. Il était auparavant assistant opérateur et caméraman sur Dancer in The Dark de Lars Von Trier.

 

Zyskind a également travaillé comme opérateur steadycam sur Rod Jull de Linus Turnstrom, 24 Hour Party People de Michael Winterbottom et 28 Days Later de Danny Boyle.

 

Il a remporté avec 9 Songs le prix de la Meilleure Photographie au Festival de San Sebastian 2004.

 

 

STUART WILSON

(Ingénieur du Son)

 

Stuart Wilson a participé à trois films de Michael Winterbottom, In This World, Code 46 et 24 Hour Party People. Il a travaillé sur de nombreux longs-métrages comme ingénieur du son parmi lesquels The Constant Gardner de Fernando Meirelles, The Dreamers de Bernardo Bertolucci, Innocence de Kristina Levring, Swiss Family Robinson de Charles Besson, The Last Yellow de Julian Ferino et The Land Girl de David Leland.

 

Wilson a également créé des effets sonores notamment sur Ratcatcher, le premier film de Lynne Ramsay, et The Avengers de Jeremiah Chechik.

 

 

MAT WHITECROSS

(Monteur)

 

9 Songs est le premier long-métrage monté par Mat Whitecross. Il a auparavant monté des films promos de qualité tels que ceux de The Constant Gardner de Fernando Meirelles et The Festival de Annie Griffin. Whitecross a déjà collaboré avec Michael Winterbottom comme assistant réalisateur sur Code 46 et In This World.

 

Il a également été assistant monteur sur The Upside Of Anger de Mike Binder avec Kevin Costner et Joan Allen.

 

 

 

 

 

JOAKIM SUNDTRÖM

(Monteur Son)

 

Joakim Sundtröm a été monteur son sur de nombreux films et documentaires tels que Robinson in Space et Heartlands de Damien O’Donnell.

 

Il avait déjà collaboré avec Michael Winterbottom sur 24 Hour Party People. Plus récemment, il a travaillé avec l’oscarisé Kevin MacDonald, sur le documentaire Touching The Void.

 


 

 

FICHE ARTISTIQUE

 

 

Margo Stilley …………………………………….          Lisa

Kieran O’Brien…………………………………...          Matt

 

 

 

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE

 

 

Réalisation et scénario.…………………………...         Michael Winterbottom

Production………………………………………...        Andrew Eaton

Productrice Associée……………………………..         Melissa Parmenter

Image……………………………………………..         Marcel Zyskind

Son………………………………………………..        Stuart Wilson

Montage…………………………………………..         Mat Whitecross

Montage Son……………………………………...        Joakim Sundström

Mixeur doublage………………………………….         Richard Davey

Mixage additionnel………………………………. Rashad Omar

Alan Cridford

Tristan Anika

Assistants de production …………………………        Martyn Richmond

Molly Tudhope

Caméras additionnelles…………………………...         Anne Marie Lean Vercoe

Mat Whitecross

Chargée de production……………………………         Fiona McGuire

Casting……………………………………………         IQ Casting

 

 

Une production Revolution Films ( + logo en noir & blanc )

 


MUSIQUES

Mettre 2 titres l’un à côté de l’autre de façon à tous les faire tenir sur le moins de pages possible.

 

 

‘WHATEVER HAPPENED TO MY ROCK AND ROLL’ (LIVE)

PERFORMED BY BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB

(PETER HAYES, ROBERT TURNER, NICK JAGO)

COMPOSED BY PETER HAYES/ROBERT BEEN/ NICHOLAS JAGO

Ó BRMC MUSIC/WB MUSIC CORP BY KIND PERMISSION OF WARNER/CHAPPELL MUSIC LTD

COURTESY OF VIRGIN RECORDS LIMITED/

VIRGIN RECORDS AMERICA, INC

 

 

 

‘CMON CMON’ (LIVE)

PERFORMED BY THE VON BONDIES

(DON BLUM, MARCIE BOLAN,

CARRIE SMITH, JASON STOLLSTEIMER)

COMPOSED BY JASON STOLLSTEIMER

PUBLISHED BY IN THE ACT MUSIC PUBLISHING LTD

COURTESY OF WARNER BROS RECORDS INC

 

 

 

‘DEBBIE’

WRITTEN AND PERFORMED BY MICHAEL NYMAN

PUBLISHED BY MICHAEL NYMAN LIMITED/

CHESTER MUSIC LTD

COURTESY OF VIRGIN RECORDS LTD

 

 

 

‘MADAN’ (EXOTIC DISCO MIX)

PERFORMED AND WRITTEN BY SALIF KEITA

PUBLISHED BY EMI MUSIC PUBLISHING LTD

COURTESY OF UNIVERSAL RECORDS LTD,

LICENSED BY KIND PERMISSION FROM THE FILM & TV LICENSING DIVISION, PART OF THE UNIVERSAL MUSIC GROUP

 

 

 

 

 

 

 

‘FALLEN ANGEL’ (LIVE)

PERFORMED BY ELBOW (GUY GARVEY, RICHARD JUPP,

CRAIG POTTER, MARK POTTER, PETER TURNER)

COMPOSED BY GUY GARVEY/MARK POTTER/CRAIG POTTER/

PETER TURNER/RICHARD JUPP

Ó SALVATION MUSIC

BY KIND PERMISSION OF WARNER/CHAPPELL MUSIC LTD

COURTESY OF V2 MUSIC LTD

 

 

 

‘MICHAEL’

PERFORMED BY FRANZ FERDINAND

(ROBERT HARDY, ALEXANDER KAPRANOS,

NICHOLAS MCCARTHY, PAUL THOMSON)

COMPOSED BY KAPRANOS/MCCARTHY

USED BY KIND PERMISSION OF

UNIVERSAL MUSIC PUBLISHING LTD

COURTESY OF DOMINO RECORDING COMPANY LTD

 

 

 

‘NADIA’

WRITTEN AND PERFORMED BY MICHAEL NYMAN

PUBLISHED BY MICHAEL NYMAN LTD/

CHESTER MUSIC LTD

COURTESY OF VIRGIN RECORDS LTD

 

 

 

‘MOVIN’ ON UP’ (LIVE)

 PERFORMED BY PRIMAL SCREAM

(MARTIN DUFFY, BOBBY GILLESPIE, ANDREW INNES,

GARY MOUNFIELD, ROBERT YOUNG)

COMPOSED BY BOBBY GILLESPIE/

ROBERT YOUNG/ANDREW INNES

PUBLISHED BY EMI MUSIC PUBLISHING LTD/

COMPLETE MUSIC LTD

COURTESY OF SONY MUSIC ENTERTAINMENT (UK) LTD

 

 

 

‘SOLA’ & ‘PLATFORM’

SOLO PIANO COMPOSED AND PERFORMED BY MELISSA PARMENTER

 

 

 

‘YOU WERE THE LAST HIGH’ (LIVE)

PERFORMED BY THE DANDY WARHOLS (BRENT DEBOER, PETER HOLMSTROM, ZIA MCCABE, COURTNEY TAYLOR TAYLOR)

WORDS AND MUSIC BY EVAN DANDO AND COURTNEY A TAYLOR

© 2003 PUBLISHED BY CHRYSALIS MUSIC LTD

COURTESY OF CAPITOL RECORDS

UNDER LICENCE FROM EMI FILM AND TELEVISION MUSIC LTD

 

 

 

‘HORSE TEARS’

PERFORMED BY GOLDFRAPP

COMPOSED BY ALISON GOLDFRAPP AND WILL GREGORY

Ó WARNER/CHAPPELL MUSIC PUBLISHING LTD

BY KIND PERMISSION OF WARNER/CHAPPELL MUSIC LTD

COURTESY OF MUTE RECORDS LTD

 

 

 

 

‘SLOW LIFE’ (LIVE)

PERFORMED BY SUPER FURRY ANIMALS

(HUW BUNFORD, CIAN CIARAN, DAFYDD IEUAN,

GUTO PRYCE, GRUFF RHYS)COMPOSED BY HUW BUNFORD/

CIAN CIARAN/ DAFYDD IEUAN/GUTO PRYCE/GRUFF RHYS

USED BY KIND PERMISSION OF

UNIVERSAL MUSIC PUBLISHING LTD

COURTESY OF SONY MUSIC ENTERTAINMENT (UK) LTD

 

 

 

‘I’VE GOT YOUR NUMBER’

PERFORMED BY ELBOW

COMPOSED BY GUY GARVEY/MARK POTTER/

CRAIG POTTER/PETER TURNER/RICHARD JUPP

ÓSALVATION MUSIC

BY KIND PERMISSION OF WARNER/CHAPPELL MUSIC LTD

COURTESY OF V2 MUSIC LTD

 

 

 

 

 

 

 

 ‘JACQUELINE’ (LIVE)

PERFORMED BY FRANZ FERDINAND

(ROBERT HARDY, ALEXANDER KAPRANOS,

NICHOLAS MCCARTHY, PAUL THOMSON)

WRITTEN BY KAPRANOS/ MCARTHY/HARDY

USED BY KIND PERMISSION OF

UNIVERSAL MUSIC PUBLISHING LTD

COURTESY OF DOMINO RECORDING COMPANY LTD

 

 

 

‘LOVE BURNS’ (LIVE)

PERFORMED BY BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB

(PETER HAYES, NICK JAGO, ROBERT TURNER)

COMPOSED BY PETER HAYES/

ROBERT BEEN/NICHOLAS JAGO

Ó BRMC MUSIC/WB MUSIC CORP

BY KIND PERMISSION OF WARNER/CHAPPELL MUSIC LTD

COURTESY OF VIRGIN RECORDS LIMITED/

VIRGIN RECORDS AMERICA, INC